Comment se débarasser des tiques et de puces dans mon jardin

Comment se débarrasser des tiques et des puces dans mon jardin

Comment éliminer les tiques et les puces de mon jardin et les tuer sans pesticide, sans toxicité et en protégeant les abeilles.

Mon jardin est envahi par des tiques et de puces.

À première vue, on pourrait être tenté par un traitement chimique.

Pour détruire les tiques ou les puces qui sont des animaux à sang-froid, on pourrait utiliser des produits à base de pyréthrine ou de pyréthrynoïdes. Mais ils ont l’inconvénient de tuer tous les animaux à sang froid. Je vous déconseille d'utiliser ces produits en extérieur, en voulant tuer les tiques et les puces, vous aurez anéanti la biodiversité de votre jardin. L'un des meilleurs agents régulateurs de la population des tiques est la biodiversité qui favorisera d'autant le nombre de leurs prédateurs : bon nombre de coléoptères, certaines araignées, certaines fourmis, certains oiseaux, les hérissons, les musaraignes, les mulots, les lézards ...

Pour vous protéger corporellement au jardin ou en forêt

Vous pouvez utiliser du BSI STOP Insectes pour pulvériser vos vêtements et vos chaussures, et du BSI Insect Free à pulvériser à même la peau. Cela suffira pour que les tiques et les moustiques ne vous agressent pas.

Pour protéger corporellement vos animaux de compagnie

La terre de diatomée, sans aucun pesticide, utilisée pour frictionner directement le pelage des animaux domestiques et le plumage des animaux de la basse-cour les débarrassera de leurs parasites.

Comment traiter son jardin s'il est envahi de tiques et de puces

Les tiques et les puces ont pris possession de votre jardin, vous ne pouvez plus y aller sans être piqué par les tiques, cela devient un vrai risque sanitaire qu'il faut traiter. Dans de nombreuses régions, les tiques sont porteuses de la maladie de Lyme. Une quarantaine d' arachnides acariens que l'on nomme couramment "tiques" se sont installés en Europe. Sans doute dû au réchauffement climatique, on assiste à une prolifération de ces parasites, et par voie de conséquence, à la prolifération de la maladie de Lyme.

Ce problème n'est pas évident à traiter.

L'association de différentes pratiques simples vous permettra de limiter fortement la densité de ces parasites. Du coup, vous vous débarrasserez également des moustiques.

1) La technique du brûlage, à condition qu’elle soit bien maîtrisée ... C'est radical, et les pollinisateurs ne seront pas touchés, ils s'envoleront dès les premières fumées. Les sols ne seront pas imprégnés d’insecticide et les tiques et les puces seront carbonisées.

2) La tonte régulière, et très courte, prive les tiques de leur habitat principal qui sont les hautes herbes.

3) Limitez les arrosages, les tiques se développent mieux en zone humide, c'est pour cette raison qu'elles prolifèrent en lisière de forêt ou dans les bois.

4) Supprimez les plantes qui attirent les tiques. En premier lieu, les genêts.

5) Plantez des herbes aromatiques et des fleurs répulsives. Les plantes aromatiques parfumeront votre jardin et vos plats, les fleurs répulsives embelliront les abords de votre maison.

Quelques exemples de plantes aromatiques : basilic, thym citron, laurier ...

Quelques exemples de fleurs répulsives : absinthe, géranium citronnelle, lavande, mélisse, lantanier. Les chrysanthèmes, et notamment le pyrèthre de Dalmatie, qui est un chrysanthème dont on extrait le Pyrèthre naturel.

6) Plantez un châtaignier dans votre jardin. Le châtaigner est un répulsif très puissant contre tous les insectes. Vous ne trouverez jamais une araignée ou un ver à bois dans une charpente en châtaigner.

7) Épandez des purins végétaux. Purins de lavande, purins d'orties, de prêle ou de consoude. Ces purins sont des insecticides naturels qui enrichissent les sols tout en fortifiant les belles fleurs que vous venez de planter.

Un dernier conseil, munissez-vous d'un tire-tiques en forme de mini-pied de biche pour extraire correctement les tiques, et surveillez l'évolution de ces piqûres. Toute apparition d'auréole rouge doit immédiatement vous alarmer.

Je ferai prochainement un article sur la prévention de la maladie de Lyme.

Jean-François.