Les punaises de lit s’invitent à l’Hôtel, traitements et conseils

Traitement des hôtels infestés par les punaises de lit. Cet article est destiné aux professionnels de l’hôtellerie et aux collectivités. Comment éliminer les punaises de lit en toute discrétion tout en maîtrisant son budget ? Les conseils du droguiste.

Infestation de punaises de lit à l'hôtel

Réputation en danger, clients insatisfaits et sentiment de ne jamais arriver à en venir à bout.

Cet article est destiné aux professionnels de l’hôtellerie et aux collectivités.

Comment éliminer les punaises de lit en toute discrétion tout en maîtrisant son budget ?

Plus que tout autre, les professionnels de l’hôtellerie sont quotidiennement exposés au risque d’une contamination par les punaises de lit.

Les conséquences d’une telle infestation peuvent se révéler aussi désastreuses pour la réputation d’un établissement que pour sa trésorerie.

Quelles sont les bonnes décisions à prendre et comment s’organiser pour faire face à ce fléau sans perturber l’accueil et le confort des clients.

En complément de l’article de mon blog « comment se débarrasser des punaises de lit sans s’intoxiquer », où je décris les détails techniques pour combattre et tuer les punaises de lit, je vous propose ici les bases d’une organisation professionnelle à mettre en place pour détecter au plus tôt la présence de ces nuisibles et les bons gestes pour éviter leur éparpillement. Les punaises de lit sont les insectes les plus difficiles à combattre, il n’y a donc pas de place à l’improvisation.

1. Faire le traitement en interne ou faire appel à une société spécialisée

L’idéal serait de pouvoir faire appel à une entreprise spécialisée très compétente qui prendrait tout en charge à un prix défiant toute concurrence et qui serait en mesure de vous garantir la disparition définitive des punaises de lit.

En attendant de signer le contrat avec cette entreprise, il va falloir s’organiser. La décision de faire appel à une entreprise spécialisée se fera en fonction de la taille de votre établissement, de l’ampleur de l’infestation, du temps que vous pouvez consacrer aux traitements et du budget dont vous disposez.

Que vous décidiez de faire le traitement entièrement en interne ou que vous fassiez appel à une entreprise spécialisée, dans tous les cas, votre participation active sera indispensable pour lutter efficacement contre les punaises de lit et les éradiquer de vos chambres. Ces insectes se cachent dans des endroits inaccessibles et y passent 95% de leur vie, échappant ainsi aux traitements. Après plusieurs jours, ou plusieurs semaines, ou plusieurs mois, les punaises accompagnées de leur progéniture, sortent nuitamment de leurs cachettes et repassent à l’attaque. Votre vigilance quotidienne est donc indispensable.

2. La formation et la sensibilisation de votre personnel

Il est préférable de détecter la présence de punaises de lit dès l’origine de l’infestation, et en tout cas, avant que ce ne soit un client qui vous en informe.
Nous le savons, un départ de feu s’éteint immédiatement d’un revers de main, au bout de 30 secondes, il faut un verre d’eau, au bout d’une minute, il faut trois seaux d’eau, au bout d’une heure, c’est la maison qui brûle tout entière. Il en va de même pour la prolifération exponentielle des punaises de lit.

Qui serait mieux placé que les femmes de ménage pour donner l’alerte. Leur sensibilisation à la gravité d’une telle infestation et à leur rôle primordial dans cette lutte mérite que vous y passiez du temps. Peut-être faudrait-il former plus encore une personne référente en charge des problèmes de traitements anti punaises de lit.

Pour cela, il serait bon de :

  • sensibiliser l'ensemble de vos collaborateurs en valorisant le rôle de chacun
  • leur apprendre à détecter systématiquement les signes de présence de punaises de lit
  • en cas de détection d’une infestation, les inciter à vous prévenir immédiatement.
  • leur apprendre les premiers gestes pour éviter absolument l’éparpillement.
  • leur apprendre comment traiter efficacement.
  • leur apprendre à communiquer avec les clients de façon à les rassurer. Il est important que tous les collaborateurs de l’hôtel aient le même discours : nous maîtrisons, nous avons une solution, j’en informe immédiatement la direction …
  • leur apprendre les bons gestes pour qu’ils ne transportent pas cette infestation chez eux. Ils seraient du coup une source constante de nouvelle contamination pour votre hôtel.

Vous trouverez les détails de ces gestes et produits dans mon article « comment se débarrasser des punaises de lit sans s’intoxiquer »

3. Les gestes préventifs

Pour combattre efficacement les punaises de lit, il faut bien les connaître :

Que recherchent les punaises de lit pour s’épanouir et proliférer ?

  • D’abord, la proximité d’un dormeur pour se nourrir de son sang
  • Tout autour du dormeur, des cachettes où se loger pour digérer et pondre
  • Les principales cachettes : les coutures et l’intérieur du matelas, le sommier dans tous ces recoins, les têtes de lit, les tables de nuit, les tapis et moquettes, les plinthes, les prises électriques et interrupteurs, toutes les fentes et fissures, les tringles de rideaux, les faux plafonds, les parquets, les gaines de ventilation.

Ce que les punaises de lit n’aiment pas

  • Les surfaces lisses
  • La lumière
  • Les traitements préventifs qui leur « empoisonnent la vie », les empêchent de se nourrir et les privent de cachettes pour s’abriter.

Les points faibles des punaises de lit

  • Elles ne savent ni sauter ni voler. Pour se nourrir, elles sont contraintes de se déplacer en marchant sur des surfaces que nous pouvons donc piéger par des obstacles et des poisons.
  • Elles ne supportent ni la chaleur ni le froid.
  • Elles ne se nourrissent que de sang humain, si vous arrivez à les en priver, elles meurent.

Forts de ces observations, il s’agit de rendre les chambres très inconfortables pour les punaises de lit.

Ces dispositifs sont préventifs et curatifs. Une fois mis en place, ils limiteront le risque d’une infestation et faciliteront grandement la détection d’une éventuellement contamination.

  • Protégez les matelas, les sommiers et les oreillers par des housses anti punaises de lit.

L’épaisseur et les rembourrages des literies sont les premiers repaires et lieux de pontes des punaises. Elles s’y cachent bien à l’abri des traitements et en sortent juste pour piquer le dormeur tout proche.

Si vous achetez des literies neuves, trois semaines après, elles seront à nouveau infestées. Votre trésorier ne me contredira pas, je vous conseille d’habiller de neuf vos literies en les protégeant par des housses respirantes, mais totalement étanches et infranchissables par les punaises. Les punaises présentes dans la literie se trouveront piégées dans les housses et ne pourront plus en sortir pour se nourrir. Elles mourront de faim. Plus aucune autre punaise ne pourra trouver refuge dans vos literies.

Ces housses ont un aspect et un toucher très confortable et qualitatif. Elles sont lavables.

  • Placez des plaquettes anti punaises de lit entre le matelas et le sommier.

Ces plaquettes gommeuses diffusent progressivement un mélange d’huiles essentielles et de pyréthrinoïdes qui repousseront ou tueront toutes punaises de lit qui tenteraient de s’approcher du dormeur. C’est le complément idéal des housses.

  • Piégez les lieux de ponte avec de la terre de diatomée.

C’est un traitement très efficace, économique, persistant, inodore, sans pesticide ni produit chimique.

La terre de diatomée est un sédiment marin constitué de fragments de microalgues. Cette poudre fine s’insinuera dans le système respiratoire des insectes provoquant leur mort par asphyxie et dessiccation. On s’en sert pour piéger les prises électriques, les plinthes, sous les tapis, sous les moquettes si elles ne sont pas collées, entre les lames de parquet … On peut également en placer dans des coupelles sous les pieds des lits. La terre de diatomée existe également en aérosol, produisant une sorte de « mousse à raser » parfaite pour traiter les sommiers à lattes et le dessous des meubles.

  • Bouchez les fentes, éliminez les encombrants

Une seringue de silicone, du mastic, du plâtre, de la colle à papier peint, de la mousse expansive : Bouchez toutes les fissures, recollez les coins de papier peint, bouchez les tubes de tringles à rideaux. Les punaises ne doivent plus trouver de fentes, de fissures et d’accès à des cachettes sombres et inaccessibles.

Retirez des chambres les objets qui ne sont pas indispensables et qui peuvent être des repaires et des lieux de pontes pour les punaises de lit : les descentes de lit, les têtes de lits capitonnées, les poufs, les tentures murales. Préférez des fauteuils modernes et lisses aux fauteuils capitonnés.

4. En cas d’infestation : les bons réflexes, traitement mécanique, traitement chimique

Le détail du traitement est largement expliqué dans mon article « comment se débarrasser des punaises de lit sans s’intoxiquer ». Je ne rappellerai ici que les principales actions à mener.

  • D’abord, évitez l’éparpillement :

Il convient de traiter par une pulvérisation de BSI STOP Insectes et de Kapo Choc anti punaises de lit la périphérie de la chambre (les plinthes, les contours de fenêtres et de portes, les prises électriques et interrupteurs, les bouches de ventilations). Le but étant d’éviter absolument que les punaises ne puissent quitter la chambre pour se réfugier dans les chambres voisines. Dans la même idée, tout objet (linge, bagages, élément mobilier) qui sort de cette chambre doit être préalablement traité ou isolé dans des sacs plastiques dans lesquels vous aurez pulvérisé du Kapo Choc anti punaises de lit avant de les fermer hermétiquement.

Combinez le traitement chimique avec le traitement mécanique, notamment avec le traitement à la vapeur surchauffée produite par le Cimex Eradicator de POLTI. En cas de doute, traitez le couloir et les chambres voisines. Veillez à ce que le personnel, par ses allées et venues, ne transporte pas l’infestation dans les chambres encore saines.

5. La veille constante

Pour quelle raison les punaises de lit semblent réapparaitre sans cesse ?
Après nous avoir piqués, les punaises de lit se réfugient dans leurs cachettes souvent inaccessibles aux traitements : dans l’épaisseur des matelas, dans les doubles plafonds, sous les parquets, dans les gaines techniques, dans les tringles à rideaux, derrière les tableaux, sous les papiers peints qui se décollent … Elles vont y digérer et y pondre. D’habitude, elles y restent trois semaines. Mais en fonction de la température et de leurs caprices, elles peuvent rester cachées et inactives sans se nourrir durant trois mois, six mois, et même plus d’un an.

Donc le premier traitement vous a permis de tuer les punaises de lit qui ont été effectivement touchées par les produits et par les traitements mécaniques. Vous constaterez immédiatement une nette amélioration de la situation. Les personnes inexpérimentées ont l’impression d’en être débarrassées et baissent la garde. C’est l’erreur à ne pas commettre. Même si vous ne voyez pas de punaises réapparaitre, il faut que le premier traitement soit suivi de deux autres traitements espacés de trois semaines chacune. Ces traitements devront être suivis d’une attention toute particulière par les personnes chargées du ménage. De manière générale, un hôtel étant toujours en risque d’une contamination qu’il faudra identifier au plus vite, la vigilance de chacun doit être constante.

6. Comment communiquer avec les clients

J’ai fait un article sur le blog de mon site « Punaises de lit à l’hôtel : le bon comportement ». Je pense que cet article vous aidera dans votre communication avec vos clients que je sensibilise au fait que :

  • La prolifération des punaises de lit est un véritable fléau pour tous et plus encore pour les hôteliers dont la vocation est d’accueillir les voyageurs du monde entier.
  • Le risque existe également pour tout voyageur de transporter à son insu dans ses bagages ou au revers du col de sa veste une punaise « voyageuse clandestine ». Nous ne saurons jamais qui a introduit ces punaises dans l’hôtel … Étant donné la prolifération de ces insectes partout dans le monde, prolifération accentuée par le réchauffement climatique, le risque d’une contamination est constant : dans le taxi, le train, l’avion, le cinéma, la colonie de vacances, la crèche, l’hôtel, l’hôpital, au bureau, à la maison …
  • La punaise de lit n’est en rien un marqueur d’insalubrité. Contrairement aux cafards qui se nourrissent de déchets alimentaires et organiques, les punaises de lit se nourrissent exclusivement de sang humain. Le manque d’hygiène serait de ne pas traiter si une infestation est découverte.
  • Les punaises de lit sont les insectes les plus difficiles à combattre. Elles sont extrêmement résistantes, elles se reproduisent de façon exponentielle, elles vivent cachées et elles sont invisibles le jour.
  • En cas de problème de punaises de lit découvertes dans une chambre d’hôtel, j’incite les clients à favoriser un dialogue constructif. L’hôtelier est un professionnel soucieux de défendre la bonne réputation de son établissement. Il saura intervenir immédiatement pour vous fournir une autre chambre, ou traiter celle que vous occupez. Il vous proposera de traiter vos bagages et vos vêtements pour que vous n’en rameniez pas chez vous (et pour que vous ne disséminiez pas ces insectes dans l’hôtel).

Tous les commerçants le savent :

Un différent mal géré peut rapidement se transformer en conflit aux conséquences destructrices. Perte de clientèle, réputation dégradée et quand internet s’en mêle …

Un différent bien géré peut fidéliser un client. Le client se sent compris et aidé, il a affaire à un professionnel responsable et diligent. Il a compris qu’une contamination par les punaises de lit peut survenir n’importe où et n’importe quand. Il est rassuré par le fait que cet hôtel prend toutes les mesures pour prévenir et éradiquer toute infestation de punaises de lit.

Les punaises de lit sont maintenant présentent dans tous les pays, dans les grandes métropoles et aux fonds des vallées les plus sauvages. Elles sont une nouvelle composante des problèmes que les professionnels de l'hôtellerie doivent savoir gérer et maîtriser.

N'hésitez pas à enrichir le blog de la droguerie-naturelle par vos questions et vos réflexions (ci-dessous) qui resteront totalement anonymes et auxquelles je tenterai de répondre.

Jean-François.

www.droguerie-naturelle.fr un site fait pour vous
Les prix d’origine sont parmi les moins chers du marché
Achetez encore moins cher :
Déduisez la TVA + Profitez des remises -20% + Bénéficiez de la livraison offerte
Un produit affiché 100,- € TTC vous sera facturé 64,- € HT

Jean-François Feldmann avatar

À propos de Jean-François Feldmann

J'ai créé la Droguerie-naturelle.fr pour y proposer uniquement mes meilleurs produits. Le blog interactif du site où je publie régulièrement des articles de fond s'enrichit chaque jour de vos questions et remarques auxquelles je tente de répondre ...

En savoir +

Profil Google+ :

Article précédent Article suivant

Poster vos questions et commentaires en tout anonymat, seul votre prénom apparaîtra.

Les sites internet pouvant être victimes de mails malveillants envoyés automatiquement par des robots, aidez-nous à protéger la droguerie naturelle en répondant à cette question simple et à laquelle ces robots ne peuvent pas répondre.
Ce produit a bien été ajouté à votre panier.

Pour enregistrer un produits favoris, il faut créer un compte client

Cliquez ici pour créer votre compte client

La droguerie-naturelle.fr propose les produits bio/naturels les plus efficaces contre les mites et punaises de lit au meilleur rapport-qualité prix du marché.
21 boulevard d'Anvers
Strasbourg
Alsace
67000
France

Inscription à la Newsletter