La résistance des punaises de lit aux insecticides.

Comment expliquer la résistance des punaises de lit à tous ces insecticides, j’en ai pulvérisé partout, ça m’a coûté une fortune, et elles finissent toujours par revenir !?


Les conseils du droguiste pourront vous aider à mieux les connaître pour mieux les combattre.

L’explication tient dans ces 5 mots : nocturnes, cachées, fécondité, jeûne, accoutumance
Je m’explique.
Les punaises de lit sont des insectes nocturnes qui recherchent l’obscurité. La plus grande partie de leur vie se passe cachée dans des recoins inaccessibles, et hors de portée de nos pulvérisations d’insecticides, au cœur du matelas, derrière les plinthes, sous les parquets, dans les prises électriques, au fond des armoires. Elles y digèrent leur dernier repas, elles copulent, et pondent, elles pondent beaucoup. Au bout de 6 mois, chaque femelle sera à l’origine d’une descendance de 30 000 punaises, belle fécondité. Leur prochaine sortie nocturne sera pour se nourrir de sang humain. En période de disette, par exemple pour une maison de vacances qui est occupée de façon discontinue, les punaises de lit peuvent attendre sans se nourrir, et jeûner 15 à 18 mois. Elles se rattraperont au retour des occupants.
Comme les punaises ne sortent pas à la lumière, on n’en voit qu’une infime partie lors des traitements. De fait, la plupart de ces insectes échapperont à une pulvérisation directe.  On traite par des pulvérisations d’insecticides les surfaces sur lesquelles les punaises se déplaceront nuitamment pour venir piquer les dormeurs. On espère que la dose de poison qui les aura touchées lors de leur trajet cachette – dormeur – cachette sera suffisante pour les tuer, ce qui n’est pas sûr. Peut-être seront-elles simplement incommodées ou malades, mais si elles arrivent à pondre, elles donneront naissance à une nouvelle génération qui aura développé une accoutumance aux insecticides, et ainsi de suite, de génération en génération. Certaines souches de punaises de lit sont maintenant totalement insensibles aux insecticides.
Alors, comment les combattre ?
Si vous avez lu mes autres articles consacrés à la lutte contre les punaises de lit, notamment « comment se débarrasser des punaises de lit sans s’intoxiquer », vous savez que je distingue clairement la lutte chimique, et la lutte mécanique. 
La lutte mécanique, notamment avec les tentes chauffantes anti punaises de lit, les housses anti punaises de lit, la terre de diatomée, et le générateur d’air chaud, se révèle plus efficace que la lutte chimique :
• Pas d’accoutumance, aucune résistance possible
• Les punaises adultes, leurs œufs, et leurs larves meurent à 100% si elles sont exposées à 50°
• Limitation des produits chimiques, donc c’est meilleur pour l’environnement, et les occupants.
• Limitation du coût des traitements, diminution des lavages – séchages - repassages
• Possibilité de traiter à tout moment sans acheter de nouveaux produits
• La tente chauffante est la meilleure garantie de tuer les punaises de lit à 100%
Pour plus d’informations sur la lutte mécanique, je vous renvoie vers mon article « Punaises de lit, un traitement efficace sans pesticides ni insecticides »
Jean-François.